mercredi 26 décembre 2007

A mes lecteurs...

Je tenais à vous remercier avant l'heure pour cette année passée avec vous sur ce blog, à votre soutien et à votre attention.
Merci à mes 2500 visiteurs uniques de l'année 2007.

Epilogue. Les quelques blogs que j'ai pu écrire par le passé n'ont jamais fait feu plus d'un an. Aujourdhui, les choses ont changé, comme ceux qui m'ont suivis depuis ces dernières années ont pu le constater. Le "Réflexions humlaines" blog a, à l'heure actuelle, 17 mois d'existence soit plus de 13 000 pages vues, 5100 visites, des milliers d'heures passées devant l'écran à écrire et corriger mes fautes d'orthographe, à recadrer et retravailler mes photos sur Photoshop, à les envoyer sur Canalblog, etc etc...

Finalement, mon blog est une partie de ma vie, aussi infime soit-elle, c'est un exhutoire, un petit plus qui me fait relativiser les choses grâce aux conseils et remonte-morals que certains d'entre-vous sont pour moi.

Merci.


Suite de "Même" >>>http://benech.canalblog.com/archives/2007/10/26/index.html

Elle, c’est Stella, je la connais depuis vingt-trois mois et deux semaines à peu de choses près. je l’adore comme tout le monde et elle aussi je crois. Tous les week-ends on sort en boite parce qu’elle préfère l’ambiance discothèque que les fêtes de villages plutôt folklo.

Elle porte des vêtements moulants, des grands décolletés, des fringues cintrées... Elle est la fashion victime type.

Elle aime qu’on la regarde, elle veut qu’on la regarde, elle voudrait qu’on ne regarde qu’elle, surtout les garçons, même les vieux, genre plus de 30 ans. C’est une fille sympathique, tout le monde connaît Stella, tout le monde l’adore et tous la trouve belle, sexy, amusante, gentille, délirante, intéressante...

C’est vrai, elle est tout ça à la fois.

Elle a changé ma vie, elle y a mis des couleurs, des rêves, de la joie et je crois que je l’ai aussi aidé lorsqu’elle en avait besoin.

Avant, je n’étais personne. Une ombre dans les couloirs du lycée, une présence vague dans les salles de cours.

Je suis la copine de tout le monde mais l’amie de personne. Ma timidité presque maladive masque mes qualités et je me cache sous tous les vêtements amples que je trouve dans l’armoire « bazar » de mon demi-frère bordélique de malheur !

Baggys, sweats... bref, le Streetwear est ma seule possibilité parce que lorsqu’on est grosse et moche, il faut mieux passer inaperçue que montrer son gros cul, telle est ma devise.

Personne ne m’aime, je n’intéresse personne, je suis un courant d’air qui arrive par hasard. Je passe vite, très vite. On me remarque un instant et je disparais aussitôt parmi la foule.

Je suis seule, si seule. Les garçons passent à coté de moi sans me voir. Ils me bousculent mais ne s’excusent pas. Je suis invisible...

Posté par benech à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur A mes lecteurs...

Nouveau commentaire